TOGO – LES TRAVAUX D’EXTENSION DU RÉSEAU D’EAU POTABLE ONT DÉMARRÉ À ANIÉ

Le projet d’extension du réseau d’eau potable, mené dans le cadre du jumelage entre Anié (Région des Plateaux au Togo) et Coulon (Département des Deux-Sèvres), vise à améliorer le système d’adduction en eau potable de la ville, ainsi qu’à accompagner sa population dans la gestion des problématiques liées à l’eau et l’assainissement.

La mission d’une semaine qui a eu lieu début octobre 2018 (en savoir plus) a permis à l’équipe projet de l’ADESAF (Clémentine,  responsable du projet, Quentin, directeur, Florine et Florence, volontaires en service civique au Togo) de coordonner le lancement du projet grâce à la signature d’un protocole d’accord avec les porteurs de projet locaux togolais (Délégation Spéciale de la Préfecture d’Anié) et français (Commune de Coulon).

Dès sa première semaine au Togo, Florence, volontaire en service civique pour l’ADESAF, a fait la connaissance des nombreux partenaires institutionnels du projet. Sa présence sur place tout au long de l’année permettra de faciliter l’implication de ces derniers dans les actions à mener.

La mission a également servi à finaliser la sélection des entreprises chargées de réaliser les travaux d’extension du réseau et les bornes fontaines, suite à la publication d’un appel d’offres par les autorités togolaises en août 2018. Les travaux ont commencé début décembre et concernent 5 quartiers qui auparavant n’avaient pas d’accès direct au réseau d’eau potable. Cela représente 2800 mètres de canalisations, et 14 bornes fontaines.

Des réunions de suivi du chantier sont organisées chaque semaine par Florence avec les entreprises et les partenaires togolais. Après une pause pendant les fêtes et la tenue des élections législatives au Togo, les travaux devraient reprendre début janvier pour se terminer en mars 2019.

Ce projet est porté par la coopération décentralisée entre la ville de Coulon et la ville d’Anié, soutenu par le Ministère des Affaires Étrangères, l’agence de l’Eau Loire-Bretagne, le Syndicat des eaux du Vivier, ainsi que par l’association de jumelage CAJCA.

Les commentaires sont fermés.