RETOUR SUR L’ATELIER DE FORMATION ET D’ECHANGE SUR LA REALISATION D’UN PROJET EAU, HYGIENE ET ASSAINISSEMENT DANS UN CONTEXTE AFRICAIN

Depuis quelques années, l’ADESAF accompagne des projets dans le domaine de l’Eau et de l’Assainissement dans plusieurs pays : Burkina Faso, Mali et Togo.  Une certaine approche et méthodologie ont été développées dans la réalisation de ces projets.

C’est pourquoi il s’est avéré intéressant d’organiser une formation pour les adhérents de l’ADESAF afin d’échanger sur la manière de réaliser un projet eau et assainissement dans un contexte africain et de favoriser plus de transversalité entre les projets ADESAF. Le 19 novembre 2019, l’atelier a été animé par Mouctar Kanssogué, le coordinateur d’action sociale de l’ADESAF au Mali présent en France à ce moment-là et Clémentine Jézéquel, ingénieure Eau et Assainissement et responsable du projet eau potable à Anié (Togo).

L’atelier a débuté en abordant le contexte dans lequel s’ancre les projets Eau et Assainissement de l’ADESAF. Différentes questions ont été posées aux 14 participants afin de réfléchir et d’échanger sur les pratiques d’hygiène liées à l’utilisation de l’eau, sur les infrastructures dans un projet « eau », sur l’accès à la ressource en eau dans un contexte de sécheresse, sur les caractéristiques de l’assainissement et sur le volet social d’un projet d’eau. Cela a permis de transmettre des connaissances sur le volet technique et sur le volet social.

L’atelier s’est poursuivi avec une activité participative sous forme d’étude de cas. Répartis en deux groupes, les participants devaient répondre à deux questions : « Comment mettre en place une Adduction d’Eau Simplifiée ? » (Volet technique) et « Comment intégrer le projet eau dans un village ? » (Volet social »).  Les participants se basaient sur des mots-clés afin de pouvoir restituer par groupe leur réflexion sur la question sous forme de schéma ou de plan d’action.

Les  restitutions des deux groupes ont permis d’aborder la mise en place par étape du volet technique d’un projet eau en allant de la ressource en eau à sa distribution aux populations en passant par le traitement, le pompage et le stockage.  De même pour le volet social, cela a permis d’établir un plan d’action afin d’établir les différentes étapes nécessaires pour la bonne intégration du projet à son contexte et la pérennité des infrastructures mises en place.

Grâce à la variété des adhérents présents, cette formation a permis de capitaliser sur les connaissances et sur les méthodologies de mise en place des projets « eau » dans les différents pays d’intervention de l’ADESAF et d’établir des points de vigilance communs aux différents projets.

Cette formation a pu être organisée grâce au soutien du Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA).

Les commentaires sont fermés.