PROJET AVOCAT AU CAMEROUN: Culture et mise en place d’une usine de transformation de l’avocat.

Ce projet qui démarre en 2020 est un partenariat entre l’ ADESAF et la RECOSAF (ONG camerounaise). Il se déroule dans la région de Bafoussam dans le village de Bapi (Ouest Cameroun).

Les objectifs du projet

L’objectif général du projet est d’améliorer la production agro écologique, la transformation et la commercialisation d’avocats dans le village de Bapi au Cameroun, pour augmenter les revenus des habitants et améliorer leurs conditions de vie.

Il se subdivise en deux volets :

1) Culture d’avocats par renforcement des cultures familiales déjà existantes ;

2) Transformation des avocats excédentaires en huile avec mise en œuvre d’une unité d’extraction de l’huile et la création d’une société coopérative.

Les avancées et les réalisations en cours

Compte tenu de la crise sanitaire mondiale actuelle, le projet a pris du retard. Néanmoins de nombreuses activités ont pu être mises en place.

L’activité est aujourd’hui bien lancée et toutes les infrastructures sont installées pour la production des plants d’avocats.

Tout d’abord, l’équipe du RECOSAF a pu acquérir 1,5 hectare de parcelles avec la Mairie de Bafoussam II afin de réaliser le projet. Le terrain a été défriché pour mener à bien le projet. Il y ‘a eu l’installation du forage qui a permis par la suite de monter un château d’eau d’une hauteur de 6 mètres.

Après l’installation des panneaux solaires et de la pompe solaire au niveau du forage et la construction de regards de circulation jusqu’au château d’eau. Le système d’irrigation goutte-à-goutte autonome reliant le château à la pépinière a été installé.

Au niveau de la production, il y a eu l’installation des bacs à germination (germoir) pour les noyaux d’avocat, ainsi que le paillage. Ces bacs à germination pourront recevoir ensuite les plants d’avocats greffés. En plus de la production d’avocat, des plants de bananes plantains et de papayers ont été plantés et entretenus afin de favoriser la diversification des cultures.  La distribution des plants d’avocat, de banane plantains et de papayers auprès des producteurs a déjà pu commencer. Tout le processus de production suit le calendrier agricole.

Bénéficiaires et résultats attendus

Les bénéficiaires directs du projet sont les producteurs d’avocats du village de Bapi (environ 300), les femmes productrices et transformatrices des avocats et les 150 jeunes qui assureront la collecte des avocats.

Ce projet permettra de renforcer les capacités de production agro écologiques des producteurs d’avocats et de renforcer les capacités des femmes et augmenter leurs revenus par la mise en place d’une coopérative pour la collecte, la transformation et la commercialisation des avocats et des produits dérivés afin d’éviter les gaspillages.

Et enfin assurer la pérennité du projet et l’appropriation des outils par les producteurs en mettant en place une équipe de gestion de projet.

Merci aux partenaires financiers de ce projet : la Mairie de Paris, la Fondation Raja, le FORIM, Ecodis, le Conseil Départemental du Val-de-Marne.

Les commentaires sont fermés.