Eau potable à Kokologho

Dans la province du Boulkiemdé, la couverture en eau potable est de 970 habitants par point d’eau potable contre une moyenne nationale de 250. La vétusté des installations et leur mauvaise répartition géographique s’ajoutent à la faible croissance de la pluviométrie et aggravent une pénurie d’eau potable devenue endémique. Le recours à l’eau de puits souvent vétustes, non-protégés et croupis, reste un facteur important d’insalubrité et engendre nombre de maladies, notamment infantiles. De plus, l’éloignement fréquent du point d’eau alourdi la charge des femmes traditionnellement consacrée à la corvée d’eau.

Fiche Projet Eau Potable Kokologho

Porteur du projet : Le Comité Baoré Solidarité (CBS), initiateur et maître d’oeuvre du projet.

Responsable ADESAF du projet : Jean Aubaterre

Objectif général :

L’objectif général du projet est d’améliorer l’accès à l’eau potable des habitants de la commune de Kokologho.

Objectifs spécifiques :

  • Permettre l’accès à une source d’eau potable moderne pour les 3 760 habitants des quatre quartiers sélectionnés au sein des villages de la commune de Kokologho;
  • Assurer la pérennité des installations par la mise en place d’un modèle de gestion du service de l’eau et le renforcement des capacités des acteurs du projet.
  • Sensibiliser les usagers de l’eau bénéficiaires du projet au fonctionnement du service de l’eau et aux gestes d’hygiène et de santé.

Bénéficiaires :

Directs :

Les bénéficiaires directs du projet sont les 3760 habitants correspondant à quatre quartiers de trois villages sélectionnés qui bénéficieront d’une infrastructure moderne d’approvisionnement en eau potable ; ils correspondent aux habitants du quartier de Dapoya dans le village de Sakoinsé (958 habitants), du quartier de Zamsin dans le village de Goulouré (644 habitants), du village de Mokin (1 200 habitants) et du quartier Poussoudoure dans le village de Sakoinsé (958 personnes).

Indirects :

Les bénéficiaires indirects du projet sont les 28 490 habitants des quatre villages de la Commune de Kokologho qui voient l’accès à l’eau de leur localité amélioré, permettant ainsi une diminution des risques liés aux maladies hydriques et une augmentation de l’activité économique de ces villages due à une meilleure santé de ses habitants.

Les commentaires sont fermés.