Eau potable à Anié

Contexte : Depuis 1989, l’existence d’un jumelage entre la ville d’Anié (Région des Plateaux – Togo) et la ville de Coulon (Deux-Sèvres – France) a permis le développement de nombreux projets de coopération au développement. En 2017, le CAJCA (Coulon Association de Jumelage et de Coopération avec Anié) a sollicité l’ADESAF pour un projet dans le domaine de l’eau potable. C’est dans le cadre de la coopération décentralisée entre les deux communes que le projet d’extension du réseau d’eau potable d’Anié a pu voir le jour.

Porteur du projet : Commune de Coulon

Partenaire local principal : Délégation Spéciale de la Préfécture d’Anié

Responsable ADESAF du projet : Clémentine Jezequel

Objectifs généraux :

  • Contribuer à l’amélioration de l’accès à l’eau potable au sein de la ville d’Anié ;
  • Contribuer à l’amélioration de la maîtrise durable de la ressource en eau ;
  • Améliorer la gouvernance du service de l’eau potable et de la gestion des infrastructures d’assainissement ;
  • Sensibiliser les populations sur les enjeux d’hygiène, de paiement et d’usage du service d’eau et sur ceux d’usage et de pratiques d’assainissement.

Objet du partenariat avec l’ADESAF :

    Appuyer le maître d’ouvrage délégué du projet (Commune de Coulon) dans la gestion et le suivi du projet : suivi et contrôle des travaux, suivi des actions sociales, coordination entre les différentes parties prenantes du projet, reporting, communication sur le projet, etc.

Bénéficiaires :

Directs :

    Ce sont l’ensemble des 43 000 habitants de la ville d’Anié et en particulier les 12 385 personnes habitant les 6 quartiers concernés par l’extension.

Indirects :

  • Les 43 000 habitants d’Anié sensibilisés aux enjeux liés à l’eau et à l’assainissement ;
  • Les acteurs locaux (Préfet, Délégation Spéciale de la Préfecture, les Chefs de quartiers, les représentants des Comités de quartiers, ANADEB etc.) qui voient leurs compétences améliorés ;
  • Les acteurs togolais du secteur de l’eau (SP-EAU, TdE, Ministère de l’Eau et de l’Hydraulique Villageoise, DREA, etc.) qui renforceront leurs connaissances et leur gestion et maîtrise durable de la ressource en eau ;
  • La TdE qui voit son service augmenter et à terme ses recettes et ses compétences se renforcer.

Carte du projet :

Les commentaires sont fermés.