Culture et transformation d’avocats

Culture et transformation d’avocats – Cameroun (en développement)

Fiche Projet

Dans le village de Bapi, la production d’avocats rencontre des problèmes. La récolte de ce fruit est trop saisonnière. Ce qui ne permet pas de dégager un revenu sur toute l’année. De plus comme la quantité de fruits récoltés est trop élevée et répartie sur une période courte, ceci provoque une chute des prix considérable. Le surplus de production n’est généralement pas rentabilisé, en l’absence de structures de stockage ou de transformation en produits dérivés. Le projet consiste en la production d’avocats et d’huile d’avocat par les familles de l’Ouest Cameroun, en respectant les critères d’agriculture biologique et la commercialisation de cette huile sous le label du commerce équitable afin de répondre aux enjeux sociaux et environnementaux et de garantir des produits de qualité.

Objectifs généraux :

  • Mettre en place une pépinière centrale afin d’augmenter le nombre des petits producteurs et les superficies d’avocatiers plantées dans la région ;
  • Installer à Bapi une unité moderne d’extraction d’huile certifiée bio au sein d’une coopérative féminine ;
  • Accompagner la formation, l’organisation et la structuration des petits producteurs d’avocats de la région en coopératives locales.

Bénéficiaires directs :

  • Les petits producteurs d’avocats éparpillés dans le village de Bapi (environ 300) qui deviendront membres de la coopérative des producteurs d’avocats ;
  • Les femmes membres (environ 300) de la société coopérative des femmes productrices et transformatrices des avocats du Cameroun (SCPTAC), en voie de création ;
  • Les jeunes de la localité : pépiniéristes, cueilleurs, transporteurs…

 

Les commentaires sont fermés.