MALI – RETOUR SUR L’INTERVENTION DE L’ADESAF DANS LE VILLAGE DE SOBANOU, COMMUNE RURALE DE SANGHA

L’intervention de l’ADESAF à Sobanou, village situé dans la plaine du Séno, en contrebas de la falaise de Bandiagara, a débuté par la construction d’une école en 2009 dans la partie basse du village (Sobanou Bas).

Dans le cadre du programme 2014/2015 de la coopération décentralisée entre la ville d’Allonnes (Sarthe) et la commune de Sangha (Mali), il a été décidé :

  • la substitution de la solution PMH (Pompe à Motricité Humaine) par une solution d’AES (Adduction d’Eau Simplifiée) à l’identique de ce qui se fait dans les autres villages de Sangha ;
  • la mise en place d’une cantine scolaire et l’aménagement d’un potager pédagogique permettant la production de légumes diversifiés destinés à la cantine de l’école, afin de permettre une meilleure fréquentation de celle-ci par les enfants de la partie haute du village (Sobanou Haut), éloignée de l’école située à Sobanou Bas.

Après les études hydrogéologiques, le projet d’AES s’est déroulé en deux phases :

L’AES a d’abord été réalisée à Sobanou Haut, qui était alors le site identifié du forage. L’installation est constituée d’un forage, d’une pompe solaire et ses panneaux photovoltaïques, d’un château d’eau, d’un réseau de distribution et deux bornes fontaine.

L’AES devait ensuite être réalisée à  Sobanou Bas. C’est d’ailleurs lors de la visite d’étude préalable à cette deuxième phase du projet d’AES à Sobanou que les besoins de l’école ont été identifiés et que projet de cantine scolaire et de jardin pédagogique a émergé.

Néanmoins, un élément est venu modifier le projet lors de la mission de l’ADESAF et de la délégation de la ville d’Allonnes à Bamako en janvier 2018 : alors que le projet de cantine-jardin pédagogique était en cours de réalisation et les travaux d’AES de Sobanou Bas sur le point de commencer, L’ADESAF a été informée de l’existence d’un forage réalisé par l’UNICEF dans la cour de l’école de Sobanou.

Après accord des différentes parties (l’UNICEF, la direction de l’hydraulique de Mopti, la mairie de Sangha et l’entreprise en charge des travaux), la réalisation de la deuxième phase d’AES à Sobanou a donc consisté à utiliser le forage de l’UNICEF, à y installer une pompe solaire et ses panneaux photovoltaïques, un château d’eau, et un réseau de distribution vers les bornes fontaine de l’école et du village. Un lave-main a également été ajouté au projet au sein de l’école pour permettre aux élèves de respecter les consignes d’hygiène.

Le projet dans ses différentes composantes est sur le point de se terminer, ne reste que le volet de formation associée au jardin pédagogique (formation à l’agriculture agroécologique, ateliers de cuisine avec les légumes du potager) qui sera mis en œuvre lorsque les conditions sécuritaires le permettront.

Le projet de l’école est soutenu par l’association Allonnes Sangha Devenir, Media T, Pas à pas, la Fondation d’Entreprise Air France, l’Agence des Micro-projets, l’association Seeds for kids, CDC Développement Solidaire, la Fondation Grand Orient de France, et EU CAN AID !. Le programme d’adduction d’eau simplifié à Sangha est porté par la Mairie d’Allonnes, le Ministère des Affaires Etrangères, l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, Le Mans Métropole. Ces projets sont également rendus possibles grâce au partenariat avec la Commune de Sangha et Léo Lagrange Solidarité Mali.

Les commentaires sont fermés.