FRANCE – « ALLONNES ET SANGHA : RIEN À VOIR ! » EN ÊTES-VOUS VRAIMENT SÛRS ?

Les deux villes, Allonnes (Sarthe) et Sangha (région de Mopti au Mali), accompagnées par l’ADESAF pour la mise en œuvre de leur coopération décentralisée, ont décidé d’étudier les enjeux partagés d’un peu plus près, en impliquant les décideurs municipaux et les représentants de la société civile locale.

Ce projet « CAAC – Coopérer autrement en acteurs de changement » initié par le CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale), a duré 8 mois (de janvier à septembre 2018). Après plusieurs réunions de cadrage, les participants français et maliens se sont accordés sur une feuille de route et la réalisation d’un diagnostic territorial croisé. Les entretiens ayant servi de base à sa réalisation ont été réalisés par Mouctar (coordinateur d’action sociale pour l’ADESAF au Mali) et Damien (ancien volontaire en service civique à l’ADESAF), à Allonnes et à Sangha.

Ces rencontres ont été l’occasion d’échanger avec des acteurs traditionnels de la solidarité internationales bien connus de l’ADESAF (AMSCID – Association Malienne de Solidarité et de Coopération Internationale pour le Développement, l’association Allonnes Sangha Devenir, Léo Lagrange Solidarité Mali), mais aussi des acteurs locaux, œuvrant pour un développement local inclusif et durable localement et éloignés à ce jour des projets de coopération (agriculteurs.rices, responsables de chantiers d’insertion, membres des conseils citoyens et conseils des sages, etc). Les thématiques abordées ont été très vastes, de l’insertion socio-économique des plus vulnérables, jusqu’à la promotion d’une agriculture plus durable, en lien avec les Objectifs du Développement Durable (ODD) promus par les Etats membres des Nations-Unies dans le cadre de l’Agenda 2030. Un atelier d’échange a clôturé cette expérience en septembre dernier, pour identifier des actions concrètes qui pourraient être mises en place entre les deux villes.

Cette expérience permettra donc d’impliquer davantage ces acteurs locaux dans une démarche de solidarité à double sens, et à valoriser la connaissance de leur territoire pour des projets de coopération futurs.

L’ADESAF a pu bénéficier du financement du CFSI, de l’AFD, et de la Fondation Abbé Pierre dans le cadre du Programme « Coopérer autrement, en acteurs de changement », ainsi que du soutien de l’Union Européenne par l’Association 4D dans le cadre du dispositif « Make Europe Sustainable For All ».

Les commentaires sont fermés.