EDITORIAL (NEWSLETTER N°34 )

“Le thème de la Journée Internationale des Droits des Femmes de cette année 2020, s’intitule “Je suis de la génération égalité : Levez-vous pour les Droits des Femmes”.

Que dire de l’ADESAF qui est au cœur de ce thème depuis sa création en 2003.

En effet, son soutien à l’autonomie économique des femmes en Afrique, par la solidarité et la promotion de l’égalité, n’est plus à démontrer.

La journée de la Femme étant le 8 Mars chaque année, dans sa lettre de ce mois dédiée aux femmes, l’ADESAF revient sur ses projets en Afrique en faveur des femmes.

 En avance sur ce thème, l’ADESAF reste une association qui peut faire aujourd’hui le plaidoyer de la promotion des femmes du continent africain à travers l’appui technique et financier de leurs projets et leur sensibilisation à ces concepts d’autonomie, d’égalité et de solidarité.

Voici des projets d’associations de femmes que l’ADESAF a soutenus ou soutient encore en Afrique :

  • le projet de Développement Durable local, à Iréli et Tiréli, au Mali où l’ADESAF grâce au renforcement des capacités des femmes dans la gestion agricole, la gestion collective et la participation locale a permis aux femmes d’améliorer leurs revenus par le maraichage 

  •  le projet SALIM (Sécurité Alimentaire dans la commune de Liboré, à travers le Maraichage), au Niger, soutient la formation et l’appui à un groupement de femmes, à la production, à la transformation et la commercialisation des produits.

  • deux projets Eau, au Togo, abordent dans les formations et les sensibilisations, les thématiques de la place des femmes dans la gouvernance locale de l’eau, ainsi que la participation citoyenne.

  • le projet “Structuration Durable de la Filière Avocat” au Cameroun, porté par une association le RECOSAF (Réseau de Compétences Sans Frontières)  a pour objectif de mettre en place une coopérative de femmes transformatrices d’avocats

  • le projet « Transition agroécologique et Consommer local » à Kokologho au Burkina Faso qui accompagne les femmes transformatrices de produits agricoles 

  • le projet « Graines d’Ecoliers » (soutien scolaire, sensibilisation à l’environnement et au consommer local) du Centre d’Ecoute et d’Encadrement pour le Développement Durable à Thiès au Sénégal, est appuyé par des femmes regroupées en GIE (Groupement d’Intérêt Économique) 
  • l’évènement « Forum Eurafricain des Femmes » dans le cadre de la célébration des festivités de la Journée Internationale des Droits des Femmes, en France, met en avant, tous les ans, des associations de femmes sur un des thèmes du programme 2030 d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes d’ONU-Femmes. Depuis 2010, ONU-Femmes agit en partenariat avec l’Union Africaine qui a fait de la décennie 2010-2020, la décennie de la femme africaine

Toutefois, la pandémie du COVID-19 peut avoir des répercussions sur l’activité de l’ADESAF et ces projets de femmes qu’elle soutient.

En effet, pour respecter les mesures de protection contre la pandémie du COVID-19, l’ADESAF a dû surseoir, non seulement, à ses missions d’évaluation des projets (Mali, Cameroun), indispensable à l’octroi de financements, comme à tous ses événements qui requièrent un regroupement (ateliers de formation, réunions, actions de sensibilisation, de célébration des festivités de la Journée Internationale des Droits des Femmes,) 

Elle a dû prendre des mesures de rapatriement des Volontaires de Service Civique basées au Togo qui accompagnent nos partenaires locaux dans le suivi des projets de Danyi Elavanyo et d’Anié.

Pour éviter que les activités de l’association en général soient compromises, un suivi à distance est organisé pour les projets. La continuité des activités de fonctionnement est maintenue, par le télétravail pour les salariés et les Volontaires de Service Civique, par des conférences téléphoniques pour les réunions des membres du Bureau, indispensables à cette gestion de crise, après autorisation du CA.

 Les organes dirigeants examinent activement les solutions pour pallier les éventuelles difficultés et notamment les mesures exceptionnelles qui seront prises par les autorités françaises dans le contexte de cette pandémie.

La présidente de l’ADESAF, Fatoumata Fall MBAYE

Les commentaires sont fermés.