CONGO – QUAND UN PROJET DEVIENT REALITE…

Depuis 2012, l’ADESAF travaille en République du Congo d’abord en partenariat avec l’association locale Espoir du Monde et depuis 2017 en partenariat avec l’Alliance pour le Développement du Grand Boko (ADGB). Ces deux associations ont été tour à tour porteuses du projet « tua tungeno lukolo » qui vise à améliorer les conditions d’enseignement au sein du Collège d’Enseignement Général de Boko et de participer ainsi au retour de ses élèves.

Alors que la plantation des cultures pour le jardin pédagogique vient d’être réalisée, il est temps pour l’ADESAF de faire le bilan de ce projet !

Le projet s’est fractionné en plusieurs phases, permettant ainsi de s’adapter aux besoins des bénéficiaires du projet. Entre 2013 et 2017, deux bâtiments composés de quatre classes chacun ont été réhabilités. Et dans cette continuité, la troisième phase du projet a permis de rénover un troisième bâtiment dans lequel se trouvent désormais deux salles de classe, une salle des professeurs, et une bibliothèque. Durant cette troisième phase, des latrines ont également été construites, ainsi qu’un jardin pédagogique.

Parallèlement à cette partie technique du projet, un programme pédagogique de sensibilisation fut mis en place en collaboration avec les enseignants du collège et en partenariat avec les associations locales AFPP (Association des Fermes Pilotes du Pool) et la Fondation Niosi. L’objectif ? Apprendre aux élèves les différentes étapes de création d’un potager et les techniques de mise en culture, tout en favorisant leur accès à une alimentation saine et diversifiée !

Les élèves ont également été sensibilisés à l’utilisation des latrines et aux gestes d’hygiène, dans le but de diminuer l’absentéisme scolaire lié aux maladies hydriques et d’améliorer la santé globale des élèves.

Conclusion : un projet avec un impact positif sur la région, tout en permettant aux élèves du collège de Boko d’étudier sereinement. Mais pour l’instant, l’ADESAF leur souhaite de bien profiter des vacances scolaires !

Ce projet a été financé par la Fondation Air France, OTV, Fondation Veolia, Fondation Masalina, l’association Génération Monta Solidarité, Wavestone et Fondation BEL.

Les commentaires sont fermés.