CENTRE DE FORMATION EN AGRO-MECANIQUE WEND PANGA DE KOKOLOGHO

La mise en place d‘un Centre de Formation d’apprentis en agro-mécanique  est un projet initié en partenariat, en 2012, entre l’association locale Comité Baoré Solidarité (CBS) et l’ADESAF.

Ce Centre de formation d’apprentis dont les activités ont débuté en 2O15 a depuis assuré la formation de plusieurs dizaines d’apprentis, garçons et filles, en forgeage et soudage.

Les thèmes supports de la formation sont essentiellement du domaine agro-mécanique et les productions du centre ont vocation à répondre à des besoins locaux en matériel agricole et, par-là même, à accompagner par un équipement à faible coût le projet de transition vers l’agroécologie des pratiques agricoles locales.

Le certificat obtenu en fin de formation (un an) est reconnu par l’institution publique d’éducation et permet aux jeunes apprentis de trouver leurs places sur le marché de l’emploi ou de s’installer comme artisan individuellement, en association ou en coopérative.

La majorité des apprentis, issus d’un milieu économiquement défavorisé, opte pour la recherche d’un emploi dans le tissu local de petites entreprises. La qualité de la formation reconnue localement chez les TPE et, notamment, par l’ANPE favorise leur insertion.

Des aides à l’installation sous forme de crédit adapté sont proposées mais peu mise à profit du fait même de la fragilité économique du milieu social.

Actuellement, le centre de formation n’est plus soutenu budgétairement par l’ADESAF car le projet, proprement dit qui a pris fin décembre 2019. Il est donc maintenant autonome et à la recherche de son équilibre financier.

L’ADESAF remercie l’ensemble de ses partenaires financiers et techniques sans qui le projet Centre de formation agro-mécanique Wend-Panga à Kokologho n’aurait pu voir le jour.  Le projet a été co-financé par la Région Île-de-France, le Conseil départemental du Val de Marne, le SCAC de l’ambassade de France au Burkina Faso, le FORIM, la Fondation EG Afrique, La Fondation Masalina, la Fondation Agir Sa Vie, la Fondation Brageac, la Fondation Lord Michelham, la Fondation Société Générale, l’entreprise  Tarvel, et la réserve parlementaire de Monsieur le Sénateur Olivier Cadic. Il est porté au Burkina Faso par le Comité Baoré Solidarité (CBS) et est rendu possible grâce au partenariat de l’ADESAF avec Léo Lagrange Burkina Faso et à l’appui de la Commune de Kokologho, de l’Association Touiza Solidarité  et de l’Agence du Service Civique.

Les commentaires sont fermés.