CAMEROUN – STRUCTURATION DE LA FILIÈRE AVOCATS POUR UN DÉVELOPPEMENT LOCAL DURABLE DU VILLAGE DE BAPI

Ce projet qui a démarré en janvier 2020 est rendu possible grâce au partenariat de l’ADESAF avec le RECOSAF, ONG Camerounaise à l’initiative du projet. Le Réseau des Compétences Sans Frontières (RECOSAF) est une ONG camerounaise fondée en 1994 qui vise le développement rural dans la région de l’Ouest-Cameroun et la promotion de l’agro-écologie.

Le projet se déroule dans la région de Bafoussam à l’Ouest du Cameroun, dans le village de Bapi et se subdivise en trois volets :

  1.  Renforcer les capacités de production agroécologiques des producteurs.rices d’avocats pour s’adapter aux changements climatiques et favoriser une production responsable.
  2.  Renforcer les capacités des femmes pour la structuration de leur activité par la mise en place d’une coopérative féminine.
  3.  Assurer la pérennité du projet.

Les difficultés des producteurs d’avocats

Les producteurs d’avocats de la région rencontrent des difficultés: la production périodique d’une grande quantité d’avocats qui fait chuter les prix et qui provoque une grande perte des excédents des récoltes (30% de pertes dans la région), le manque d’infrastructures de stockage et de distribution dans la région, le manque de formations aux techniques de production modernes et durables et de gestion des agriculteurs. Ces conditions entraînent une grande fluctuation de l’offre et des prix  ainsi que d’énorme gaspillage.

Les objectifs du projet

  • Améliorer et valoriser la petite production locale d’avocats, développer l’agriculture familiale et assurer un revenu régulier aux très petits producteurs et transformatrices d’avocats.
  • Mettre en place une pépinière centrale afin d’augmenter le nombre de petits producteurs et les superficies d’avocatiers plantés dans la région.
  • Installer à Bapi une unité moderne d’extraction d’huile au sein d’une coopérative féminine transformatrice de l’avocat.
  • Renforcer les capacités des femmes transformatrices par des activités de formation et l’autonomisation.
  • Mettre en place des stratégies de distribution et de commercialisation.
  • Accompagner la formation, l’organisation et la structuration des petits producteurs d’avocats de la région en coopératives.
  • Suivre et évaluer la phase pilote pour renforcer et développer le projet.

Bénéficiaires et résultats attendus

Le projet vise à améliorer les revenus d’environ 300 petits producteurs basés à Bapi, 300 femmes « transformatrices » des avocats et environ 150 jeunes en tant que pépiniéristes, cueilleurs, transporteurs etc.

Cela permettra également à environ 2 500 familles de Bapi (soit 6 500 habitants) d’améliorer leurs conditions de vie par la création de l’activité économique locale.

Les consommateurs d’avocats, les petits détaillants et les entreprises alimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques seront les bénéficiaires indirects.

Avancées du projet

Le projet, lancé en janvier 2020, a permis de :

  • Mettre en place un comité de projet pour suivre l’avancée des activités
  • Commencer les travaux du forage et la construction du château d’eau
  • Démarrer les activités de pépinières : ensachage, bac à germination, plantation.

Ce projet bénéficie du soutien de la Mairie de Paris (Solidev), du Conseil Départemental du Val de Marne, du fonds de dotation ECODIS, du FORIM (PRA/OSIM 2019), de la Fondation Raja (« Programme femmes et environnement »).

Les commentaires sont fermés.