BURKINA FASO – Projet de renforcement de l’accès à l’eau potable de la commune de Kokologho

Dans la province du Boulkiemdé, la couverture en eau potable est de 970 habitants par point d’eau potable contre une moyenne nationale de 250 habitants par point d’eau potable. La pénurie d’eau, la forme des ouvrages et la mauvaise répartition de ces derniers ne permettent pas de disposer de l’eau potable en toute saison. De ce fait, la population fait face à des contraintes majeures. En outre, la faible pluviométrie, le manque d’eau de surface et la faible utilisation des techniques de conservation des eaux et sols ont pour conséquences une faible rétention des eaux de pluie et donc un faible taux d’infiltration.

Dans ce contexte, l’ADESAF avec le Comité Baoré Solidarité au sein de la Commune de Kokologho sur la base d’une convention entre les deux associations a mis en œuvre un projet de renforcement de l’accès à l’eau potable dans le cadre d’un Programme Participatif de Promotion de la Sécurité alimentaire et réduction de la pauvreté (PPPSA-RP) qui a reçu le soutien de la commune mené conjointement depuis 2013.

L’objectif général du projet est d’améliorer l’accès à l’eau potable des habitants de la commune de Kokologho. Les bénéficiaires directs du projet sont les 4 625 habitants correspondant à quatre quartiers de quatre villages sélectionnés qui ont bénéficié d’une infrastructure moderne d’approvisionnement en eau potable. Ils correspondent aux habitants du quartier de Dapoya dans le village de Sakoinsé, du quartier de Zamsin dans le village de Goulouré, du village de Mokin, et du village de Zinguedeguem.

Le Comité Baoré de Solidarité, partenaire local de l’ADESAF, a lancé en octobre 2018, le projet de renforcement de l’accès à l’eau potable à Kokologho. Le projet est aussi appuyé par un ingénieur hydraulicien mis à disposition par la Fondation ARTELIA par le biais d’un mécénat de compétences pour assurer le bon déroulement du projet. Ainsi, Marc Boisson a pu accompagner l’ADESAF et le CBS dans la passation des marchés avec l’entreprise de forages, le lancement et le suivi des travaux. 

En parallèle, des actions de formations et de sensibilisations chapeautées et encadrées par la Direction Régionale de l’Aménagement Hydraulique du Centre Ouest ont pu être menées.

Au 31 juillet 2019, les 4 forages prévus par le projet ont pu être réalisés et les pompes à motricité humaines ont été installées. Après une réception provisoire des travaux, la mission ADESAF du mois d’octobre permettra de réceptionner définitivement les travaux.

La réalisation de quatre nouveaux forages a été financé par : Saur Solidarités, FORIM, Fonds Eau Grand Lyon, Métropole Aix Marseille Provence, Bordeaux Métropole, Agence de l’Eau Adour-Garonne, Agence de l’Eau Rhône Méditerranée mais surtout grâce à la participation de la population locale.

Les commentaires sont fermés.