Editorial (Newsletter n°26)

Chers amis,

L’ADESAF va tenir son Assemblée Générale annuelle le 2 juin prochain. Notre association continue son développement. En effet nous enregistrons une progression du nombre de nos adhérents, passant de 73 fin 2016 à 83 fin 2017, et nous espérons avec les nouvelles adhésions de 2018 atteindre le chiffre de 100 cette année. Notre budget est lui aussi en évolution. Quant aux projets qui nous sont soumis ils sont également en croissance. Nous accompagnons aujourd’hui 2 nouveaux projets au Togo en coopération décentralisée, ainsi qu’au Niger en partenariat avec une autre association. Ceci porte à 6 les pays dans lesquels nous soutenons des projets.

Malheureusement nous déplorons la persistance d’un climat de tension sur le continent africain, zone dans laquelle notre association ADESAF déploie son activité. Encore récemment, début mars 2018, un des six pays d’Afrique dans lesquels nous sommes actuellement impliqués, le Burkina Faso, a été pour la troisième fois la cible d’un acte terroriste. Alors même que ce pays est engagé dans un processus, certes difficile, contradictoire parfois, mais intéressant de mise en œuvre d’une politique nouvelle. Il en est de même au Mali où les incidents touchent maintenant le pays Dogon. Même si la plupart de ces pays connaissent des situations instables, rendant certaines de nos missions délicates, il est nécessaire de continuer à soutenir des projets de développement durable, afin d’agir au moins sur certains des facteurs qui sont à la source de cette instabilité, le sous-développement engendrant misère, injustices et violences. Néanmoins, nos liens avec les associations de ces pays et la présence de salariés locaux permettent d’assurer une certaine pérennité des projets.

Nous vous remercions de votre soutien qui est très important.

Cordialement.

Alain Placidet

Le président de l’ADESAF

Les commentaires sont fermés.