Aménagement de nouvelles parcelles à Tiréli

En accord avec les chefs coutumiers, la mairie de Sangha  a signé la cession de deux nouveaux hectares pour les activités de maraîchages mise en œuvre par les groupements de productrices de Tiréli. Le document garanti les droits d’usage de la terre pour les deux groupements maraîchers pour une période de 50 ans.

La clôture de protection des récoltes ont pratiquement été achevés par les groupements de maraîchères partenaires du projet. Les deux puits maraîchers précédemment construits dans le cadre du projet Tiréli permettront d’alimenter en eau ces nouvelles parcelles. Afin d’économiser les ressources en eau disponibles, des variétés peu consommatrices en eau telles que le Gombo y seront implantés durant la prochaine campagne de maraîchages. L’utilisation de pépinières1 permettra également de faciliter la gestion des plants durant les premières semaines de culture.

En Afrique, l’accès à la terre et la sécurisation du foncier2 sont un enjeu majeur pour permettre le développement agricole et garantir la sécurité alimentaire. Soutenir l’accès à la Terre au plus grand nombre c’est aussi promouvoir les droits des femmes qui sont majoritaires dans le secteur de l’agriculture. Pour plus d’informations sur le sujet, retrouvez bientôt sur notre site le résumé des débats de la journée « Et pourquoi pas les femmes » organisée le 26 mars 2016 par l’ADESAF !

1 : Une pépinière est un champ ou une parcelle de terre réservée à la Germination et à la première croissance des semis jusqu’à ce qu’ils atteignent le stade où ils peuvent être transplantées vers leur implantation définitive

2 : La sécurisation foncière est un ensemble de mesures et d’outils qui permet aux détenteurs de droits fonciers de jouir de ces droits et d’être protégés contre d’éventuelles contestations.

Le projet Tiréli est rendu possible grâce à l’appui de la Villes d’Allonnes et la commune de Sangha dans le cadre de leur coopération décentralisée, de Léo Lagrange Solidarité Mali, de La Mairie de Paris, du fonds de dotation Bien Nourrir l’Homme, et du Service de Coopération et d’Actions Culturelles de l’Ambassade de France au Mali.

Les commentaires sont fermés.